Lettre N°2

Mon amour,

Cette lettre n’est nullement une UTOPIE mon chéri ! Je t’aime toujours, même si après vingt-huit ANS, il faut le RECONNAÎTRE, nos relations ont changé, en laissant PARFOIS la routine s’installer.

J’ai longtemps recherché le cadeau que j’allais t’offrir et qui te fera PLAISIR en ce jour de Saint Valentin. Je connais bien ton esprit CONFORMISTE !

Comme tu le sais, je porte l’ETIQUETTE d’une de ces FEMMES imaginatives en tous points et qui aime prendre des RISQUES, provoquant chez toi les hauts CRIS, à la SUITE de certaines de mes idées fantasques.

Souviens-toi, la dernière fois que nous avons expérimenté la baignoire « balnéo » de la maison ! Les huiles essentielles de MANDARINIERS que j’avais versées dans l’eau du bain t’ont provoqué un érythème fessier avec d’énormes PUSTULES. Il a fallu prendre RENDEZ-VOUS avec le dermatologue et nous DEPLACER à son cabinet pour lui confesser nos frasques. Cela m’a valu de te beurrer le derrière pendant une bonne quinzaine de jours pour que tu puisses enfin t’assoir sans hurler.

Alors mon amour, veux-tu bien me PERMETTRE de te présenter mes plates excuses pour mon tempérament de bête à corne fonceur. TAUREAU, non certainement pas, juste Bélier !

Tu le sais, j’ai plus d’un TOUR dans mon sac. Alors, j’ai eu plusieurs idées qui m’ont toutes paru ne pas être à la hauteur de ce que j’avais envie de te dire. Alors pourquoi ne pas tout simplement essayer d’exprimer ce que je ressens, ce que tu provoques chez moi au jour le jour, sans pour autant faire déborder mon imagination exubérante !

Te dire mon émotion chaque matin, quand tu m’apportes mon café noir dans ma chambre. Il est vrai que tu quittes la tienne dès six heures du matin, nos quatre pattes réclamant la petite sortie matinale.

Te dire le frisson que réveille ton sourire quand il croise mon regard, même si tu as perdu cette lueur coquine que tu dégageais au début de notre relation.

Te dire mon cœur qui bat un peu plus vite en te voyant rentrer à la maison …

Et puis, lorsque tu es prêt à partir, pour aller dormir, le trouble provoqué par tes lèvres qui glissent sur les miennes … autant de promesses qui laissent vagabonder mon imagination en attendant le moment où nous nous retrouverons, peut-être un jour, l’un contre l’autre pour, cette fois, laisser parler notre désir.

Voilà, mon amour, ce que tu m’inspires, et c’est ce délicieux vertige que je te donne en cadeau aujourd’hui !

Avec tout mon amour, joyeuse Saint Valentin !

Bisous

– Zaza Rambette le retour –

8 réflexions au sujet de « Lettre N°2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.