Lettre N°4

Mon chéri

Je t’écris cette lettre pour annuler notre rendez-vous de ce soir. Je sais que tu avais prévu une super soirée afin de nous permettre de nous retrouver tous les deux, et non par conformisme ridicule. Je m’en faisais d’ailleurs un plaisir. Toutefois, je dois te supplier de me pardonner mon absence. Je ne peux en aucun cas me déplacer ce soir. Je préfèrerais être enfermée en haut d’une tour et attendre que tu viennes me délivrer – j’en rêve parfois – comme les femmes des histoires qu’on nous contait enfants. Laisse-moi t’expliquer ce qui est loin d’être une utopie.

Ce matin, je me suis réveillée couverte de pustules aussi grosses que les c….. d’un taureau. Des cris d’horreur ont de suite déchiré le silence environnant lorsque je me suis regardée dans le miroir.

Le docteur n’ayant pas encore mis d’étiquette sur mes maux, je ne veux pas te faire prendre le moindre risque, sans compter que tu risquerais de ne pas me reconnaitre, et pire encore, faire des cauchemars pendant au moins sept ans (mes cris ont malheureusement brisé le miroir).

En attendant, je suis couverte de feuilles de mandariniers qui auraient, parait-il, des vertus apaisantes.

Ce n’est pas très glamour pour un tel jour, je te demande donc de repousser jusqu’à ce que je sois de nouveau attirante. Ne sois pas vache, prends patience, ton crapaud va redevenir princesse. La médecine fait des miracles.

C’est avec tout mon amour que je t’envoie de tendres baisers en attendant de pouvoir nous revoir.

Je t’embrasse.

Ta crapouille !

– Sevylivres –

5 réflexions au sujet de « Lettre N°4 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.